Navigation – Plan du site

Sur Alsic

Motivations scientifiques à la création de la revue ALSIC

Ce texte est de juin 1998, date de création de la revue.

Un impératif urgent

La publication d'une revue francophone de recherche, au sens universitaire du terme, sur le thème de l'apprentissage des langues et des systèmes d'information et de communication nous apparaît un impératif urgent, et ce, pour plusieurs raisons :

  •  La communauté francophone ne dispose aujourd'hui d'aucune revue universitaire sur ce thème alors que plusieurs revues en langue anglaise existent depuis longtemps déjà (ReCALL, CALL, CALICO, System, OnCALL, etc.). L'objectif d'Alsic est d'offrir une crédibilité scientifique aux chercheurs intervenant dans le domaine au regard des différentes disciplines étudiant le langage, les langues et les systèmes d'information.

  •  Les décisions politiques tant de l'Union Européenne que des différents gouvernements nationaux vont à très court terme impliquer des millions d'apprenants et de formateurs dans la pratique des systèmes d'information et de communication pour l'aide à l'apprentissage des langues. La communauté universitaire se doit, pour des raisons intellectuelles et aussi pour des raisons d'utilité sociale, d'apporter une réflexion théorique sur cette transformation sociale, réflexion venant équilibrer des considérations purement pratiques, techniciennes ou technocratiques.

  •  Pour les chercheurs travaillant principalement sur les aspects éducatifs, cette extension de l'utilisation des systèmes d'information et de communication ne peut être appréhendée comme la simple introduction de technologies utilisées accessoirement mais comme une révision d'ensemble des démarches (pédagogiques, curriculaires, etc.) actuelles.

  •  Pour les chercheurs travaillant en acquisition / apprentissage des langues maternelles, secondes ou étrangères, l'accès de nombreux sujets à ces environnements d'apprentissage offre un immense champ d'investigation original où peuvent être étudiés notamment les interactions langagières et sociales, et les traitements humains du langage. Il donne la possibilité d'approfondir, de tester des modèles théoriques et des méthodologies de recherche déjà existants.

  •  Pour les chercheurs travaillant en traitement automatique du langage, l'intérêt scientifique ne se réduit pas à l'introduction raisonnée de systèmes de traitement de l'écrit ou de l'oral, mais implique aussi la confrontation de leurs modèles théoriques à cette situation particulière qu'est l'apprentissage humain.

Cette revue vise à offrir également aux praticiens un lieu de publication des applications les plus pertinentes, et un lieu de réflexion reliant les travaux menés dans les différents secteurs éducatifs et professionnels par delà les cloisonnements propres à chaque métier et à chaque milieu institutionnel. Elle veut permettre également de construire une dynamique en confrontant recherche et pratique et de définir, en particulier, les situations d'expérimentations privilégiées.

Pratique, développement et recherche dans le domaine "Apprentissage des langues & SIC"

Déclaration politique commune Eurocall, Calico, IALL

Version française, Adalsic, mai 2000

Note préliminaire

Ce texte est la version française rédigée par l´association Adalsic (Association pour le Développement de l´Apprentissage des Langues par les Systèmes d´Information et de Communication) à partir du texte anglais rédigé par les associations Eurocall, Calico et IALL à l´occasion d´un séminaire commun tenu, à l'initiative de Eurocall, à Essen, en Allemagne, les 30 avril et 1er mai 1999.

Introduction

L´Apprentissage des Langues Assisté par Ordinateur (ALAO) ou EAO de langue, aujourd´hui Apprentissage des Langues et Systèmes d´Information et de Communication (AL & SIC), est un domaine relativement nouveau et en évolution rapide. Il explore le rôle des systèmes d´information et de communication dans l´enseignement / apprentissage des langues. Il s´intéresse à un vaste éventail d´activités et d´initiatives relevant de la conception de matériaux pédagogiques, de la pratique pédagogique et constitue par ailleurs un secteur de recherche.

Le champ de l´EAO, ou de l´Alao, a d´abord existé à une époque où les limitations techniques des ordinateurs imposaient des contraintes fortes aux développements pédagogiques. En conséquence, certains associent encore l´EAO, ou même le secteur AL & SIC, uniquement à des exercices répétitifs et mécaniques. Aujourd´hui cependant, on dispose d´environnements interactifs à fort potentiel pour des activités communicatives d´écoute, de lecture, de production orale et écrite, y compris par un usage de l´Internet avec ses possibilités de communication à distance, synchrone et asynchrone, pour un travail collaboratif ou coopératif, etc. On n´a plus affaire ni à l´application pédagogique pure et simple d´un nouveau média, ni seulement à une extrapolation pratique du travail théorique d´autres disciplines ou secteurs de recherche. La conception de matériaux, la pédagogie, l´ingénierie et la création de dispositifs, tout comme la recherche, ont atteint un degré de sophistication suffisant pour que l´on envisage sérieusement de reconnaître que ce domaine doit être envisagé en tant que tel dans les milieux de l´enseignement et de la recherche.

Le secteur AL & SIC, ou l´Alao, n´est pas qu´une simple sous-section de l´EAO ou de l´utilisation des SIC pour la formation, mais est à la fois pluridisciplinaire en soi et autonome. On peut dire qu´il relève de l´acquisition des langues, secteur lui-même en évolution rapide. Les champs AL & SIC et acquisition des langues sont apparentés à la sociolinguistique, la pragmatique, l´analyse du discours et la psycholinguistique. De plus, ils ont un lien avec les sciences de l´éducation, les études interculturelles, les sciences de l´information et de la communication et l´informatique, dont les théories et les recherches les influencent et qu´ils peuvent en retour influencer.

Objectif du présent texte

L´évaluation et la reconnaissance scientifique et institutionnelle du travail dans le domaine présentent des difficultés non seulement en raison de l´évolution rapide du domaine mais aussi à cause de l´émergence de nouveaux repères théoriques et méthodologiques.

Le présent texte a été rédigé par un groupe d´une vingtaine de spécialistes du domaine, théoriciens, chercheurs, concepteurs et praticiens européens et américains avec les objectifs suivants :

  1. faire mieux comprendre l´éventail des activités du domaine aux départements, institutions, associations professionnelles et organismes de décision ;

  2. fournir une perspective organisée et cohérente des rubriques sous lesquelles ses activités devraient être évaluées.

Les critères d´évaluation scientifique Le travail dans ce secteur peut relever de la recherche, du développement ou de la pratique. Ces trois volets sont habituellement (mais non systématiquement) en relation. Des enseignants peuvent utiliser des matériaux ou des environnements d´apprentissage des langues sans s´engager dans des activités de développement ou de recherche. De la même manière, le développement de matériaux peut être conduit sans recherche ou sans pratique pédagogique, bien que cette situation ne soit pas souhaitable. La recherche peut être distincte du développement, en ce sens qu´un chercheur peut s´appuyer sur des données recueillies lors de l´expérimentation d´outils, de matériaux, de dispositifs, etc., par exemple dans le cas d´une évaluation formative, ou bien peut se centrer entièrement sur des développements théoriques.

De plus la relation entre les trois volets ci-dessus n´est pas toujours linéaire, la théorie impulsant une recherche débouchant sur le développement de matériaux ou d´environnements fournis finalement à un enseignant. On constate que souvent la dynamique est initiée par la pratique pédagogique ou les besoins des apprenants pour déboucher sur le développement de matériaux, de techniques ou d´environnements s´appuyant sur les technologies. Des pratiques de développement peuvent ensuite conduire à une recherche avec ses implications théoriques. Lorsque l´on établit des critères d´évaluation d´un travail dans le domaine en vue d´une reconnaissance et d´une récompense institutionnelles, il est néanmoins important de clairement articuler les distinctions entre ces différentes activités.

S´agissant d´apprentissage des langues utilisant les SIC, le terme "développement" peut être utilisé pour se référer à une création de matériaux pédagogiques incluant dans un travail d´équipe toutes les phases de la conduite d´un projet multimédia, de la recherche didactique à la médiatisation. On parle aussi de "développement" pour la création d´applications informatiques de type "systèmes-auteurs" destinées à permettre à des formateurs ou des enseignants de créer leurs propres exercices ou activités.

Dans des contextes institutionnels où la mise au point de matériaux pédagogiques est difficile à faire reconnaître, les développements dans le domaine sont plus facilement dépeints comme "recherche" lorsqu´ils s´appuient sur une recherche antérieure et/ou lorsqu´ils débouchent sur une recherche formative, au cours de laquelle les matériaux sont testés sur des apprenants et où l´on recherche un retour expérimental comme partie intégrante du processus de développement. Inversement, cependant, certains projets de recherche-développement explorant la faisabilité ou la validité de l´usage des SIC pour l´apprentissage des langues sont étiquetés comme simple "développement" quand des sources de financement proscrivent explicitement la recherche car elles souhaitent soutenir la création de matériaux pédagogiques immédiatement utilisables. Une évaluation adéquate d´un enseignant ou d´un chercheur ayant participé à un développement dans le secteur dépend de manière cruciale de la reconnaissance du fait que doivent être réunies dans le projet non seulement une qualité didactique, pédagogique et technique, mais aussi du fait que, de plus, ce travail relève d´un secteur d´activité qui est sans véritable précédent dans le domaine éducatif, et non pas simplement plus coûteux en temps que la création d´exercices ou de matériaux pédagogiques conventionnels. L´évaluation d´un tel travail doit être faite par des spécialistes à même de distinguer les différents niveaux d´expertise requis.

Quand on parle de "recherche" en lien avec l´utilisation des SIC, on sous-entend souvent que l´on se réfère à des études sur l´efficacité de l´usage des SIC dans une tâche d´apprentissage des langues qui pourrait se dérouler sans y avoir recours, ce qui peut être une vision réductrice de l´apport possible des SIC. La collecte et l´analyse de données dans une recherche du secteur AL & SIC peuvent être qualitatives ou quantitatives, expérimentales ou ethnographiques. Cette recherche donne lieu à des publications dans des revues scientifiques du secteur ou de domaines qui lui sont liés, lesquelles incluent des revues reconnues publiées sur l´Internet. Bien évidemment, la recherche dans le domaine comprend aussi les développements et prototypages d´environnements informatiques. Cette recherche pénètre de nouveaux domaines, faisant appel à des théories issues de champs proches et créant ses propres repères théoriques et méthodologiques. Le fait que le domaine ait maintenant relativement standardisé sa terminologie, identifié ses points de référence et qu´il inclue un nombre significatif de sous-secteurs d´activité est un signe indéniable de maturité.

Les recherches qui se basent sur l´utilisation de données recueillies dans des environnements informatiques d´aide à l´apprentissage pour confirmer ou infirmer des hypothèses produites par les théories de l´acquisition, qu´elles soient sociolinguistiques ou psycholinguistiques, sont un exemple de ce qui est habituellement reconnu comme étant un travail scientifique. De telles recherches peuvent contribuer au développement des théories du domaine AL & SIC lui-même (c´est-à-dire à la compréhension de la manière dont l´usage des SIC modifie effectivement le processus d´apprentissage d´une langue), et être ainsi cruciales dans le changement de perspective nécessaire à l´établissement d´un domaine scientifique AL & SIC reconnu de plein droit. De fait, les chercheurs en acquisition qui s´orientent aujourd´hui vers l´étude des processus peuvent tirer profit de la recherche dans le secteur AL & SIC.

Conclusion

L´évaluation des pratiques pédagogiques, de la conception de matériaux, et de la recherche du secteur AL & SIC peut se baser sur des mécanismes aussi objectifs que ceux utilisés dans d´autres secteurs, mais elle exige une compréhension des contraintes spécifiques à un domaine qui n´est pas encore très répandu dans les départements de langues et les institutions d´enseignement et de recherche. L´interdisciplinarité et les changements de perspectives méthodologiques et théoriques rendent toujours l´évaluation délicate. Ce document a essayé de mettre en évidence certains des points à prendre en considération.