Navigation – Plan du site
Séminaire Numérique et langues

Internet pour une approche culturelle

Isabelle Salengros-Iguenane

Texte intégral

1Notre exposé s'appuie sur une expérience menée depuis plusieurs années à l'école nationale des ponts et chaussées auprès d'étudiants étrangers allophones suivant des cours de français. Nous souhaitons mettre en valeur l'intérêt d'Internet (outil "classique") pour une approche culturelle. Le module présenté, intitulé "Partager les cultures des Français", a pour objectif d'aider les étudiants à mieux s'adapter aux particularités de la communauté française de l'école.

2L'approche culturelle repose sur la culture partagée (implicites culturels) et l'interculturel. Le module s'adresse à des étudiants de niveau A2 – B1 du CECRL (Conseil de l'Europe, 2001), qui intègrent la formation d'ingénieurs pour une durée d'un semestre à deux ans. Ces étudiants éprouvent parfois un sentiment d'exclusion linguistique, culturelle ou relationnelle par exemple (Cohen-Emerique & Hohl, 2002 : 199 ; Murphy-Lejeune, 2005 : 26) car ils ne possèdent pas la mémoire collective, la culture partagée de la communauté qu'ils côtoient, celle-ci s'étant formée en particulier au sein des classes préparatoires aux grandes écoles et donc avant l'arrivée des étudiants étrangers (Abdallah-Pretceille & Porcher, 1996 : 20 ; Dervin, 2011 : 124-125 ; Huver & Springer, 2011 : 265). Des entrevues de groupe et des questionnaires ont permis de dégager des profils d'élèves français et étrangers et ont aidé à la conception du module (Salengros-Iguenane, 2010).

3La démarche didactique retenue est basée sur les particularités de la formation de jeunes adultes et sur l'importance de la responsabilisation, de l'autonomie et de la flexibilité des parcours (Demaizière, 2004 ; Malglaive, 1990 : 116 ; Rivens Mompean, 2012 : 179 ; Springer, 1996 : 6-11). Nous avons adopté une posture non directive pour favoriser le travail collectif et la construction des connaissances (Grosbois, 2012 : 85-86 ; Martin & Savary, 2004 : 100 ; Springer, 2009). Les thèmes abordés, correspondant à des savoirs socioculturels, traitent de la presse, la chanson, le cinéma, la BD, l'histoire, la littérature et la poésie et le lexique des jeunes.

4Pour chaque thème, nous sondons en amont les apprenants sur ce qu'ils souhaitent découvrir, puis nous sélectionnons, sur la Toile, des ressources brutes que nous pédagogisons. Les apprenants disposent de fiches de travail (propositions d'activités et consignes) et de fiches de recherche (liste de sites Internet sélectionnés et classés dans des rubriques) leur permettant de cheminer à leur rythme et garantissant la flexibilité dans leur choix. La sélection des documents suit certains critères : lisibilité des documents sur écran, accessibilité de l'information, qualité de la ressource numérique, pertinence du document pour la formation, rigueur des contenus. La phase de recherche d'informations (exploration) débouche sur des productions orales ou écrites de synthèse, des prises de parole en public, des questionnaires, des productions permettant d'exprimer son opinion, de décrire ou d'argumenter. Pour des exemples d'activités et des extraits de fiche de travail et de recherche (thèmes de la chanson et du cinéma) nous renvoyons à l'article paru en 2013 (Salengros-Iguenane, 2013a).

5Les apprenants sont invités, dans le cadre de la validation du module, à produire un journal de bord. Ce dernier, réalisé individuellement, rend compte de travaux des participants et permet d'accéder à leur réflexion socioculturelle (Causa, 2007 ; Chiss, 2007 ; Guichon, 2012 : 201 ; Molinié, 2011 : 11 ; Salengros-Iguenane, 2013b ; Tardif, 1998 : 79).

6Nous avons recueilli et analysé des données de 2008 à 2013, à savoir les appréciations des apprenants provenant de bilans de fin de formation et les journaux de bord. Les analyses confirment que le module et la démarche didactique retenue répondent aux objectifs, aux attentes des participants et respectent leurs choix personnels. Les apprenants apprécient le recours à Internet, à la recherche en ligne et le guidage souple adopté par l'enseignante. Ils éprouvent la sensation d'être libres, de construire leurs propres connaissances. Les participants se disent également plus à l'aise dans leur environnement. Ils ont pu se joindre, au moins de manière ponctuelle, aux conversations des élèves français et comprendre certaines références. Ils trouvent également positif et intéressant que des élèves français interviennent lors d'une séance et qu'ils puissent échanger avec eux.

7L'ingénierie présentée ici peut être démultipliée car le dispositif technique de ce module est facilement transposable à d'autres contextes. Internet est un outil pertinent pour une approche culturelle visant à aider des apprenants de langue étrangère (Lansad, langue pour spécialistes d'autres disciplines) à mieux pénétrer les particularités de la ou des communauté(s) parlant la langue qu'ils étudient.

Haut de page

Références

Les liens externes étaient valides à la date de publication.

Abdallah-Pretceille, M. & Porcher, L. (1996). Éducation et communication interculturelle. Paris : PUF.

Causa, M. (dir.) (2007). Formation initiale en français langue étrangère : actualités et perspectives. Le français dans le monde – Recherches et applications, n° 41.

Causa, M. (2007). "Un outil pour apprendre à se former : le journal de formation". In Causa, M. (dir.). pp. 169-179.

Chiss, J.-L. (2007). "Didactique des langues et histoire(s) de formation(s)". In Causa, M. (dir.). pp. 182-191.

Cohen-Emerique, M. & Hohl, J. (2002). "Menace à l'identité personnelle chez les professionnels en situation interculturelle". In Sabatier, C., Malewska, H. & Tanon, F. (dir). Identités, acculturation et altérité. Paris : L'Harmattan. pp. 199-228.

Conseil de l'Europe (2001). Cadre européen commun de référence pour les langues – Apprendre, enseigner, évaluer. Paris : Didier.

Demaizière, F. (2004). "Ressources et guidage, définition d'une co-construction". Notions en Questions, n° 8. pp. 81-103.

Dervin, F. (2011). Impostures interculturelles. Paris : L'Harmattan.

Grosbois, M. (2012). Didactique des langues et technologies – De l'EAO aux réseaux sociaux. Paris : PUPS.

Guichon, N. (2012). Vers l'intégration des TIC dans l'enseignement des langues. Paris : Didier.

Huver, E. & Springer, C. (2011). L'évaluation en langues. Paris : Didier.

Malglaive, G. (1990). Enseigner à des adultes. Paris : PUF.

Martin, J.-P. & Savary, É. (2004). Formateurs d'adultes. Lyon : Chronique Sociale.

Molinié, M. (dir.) (2011). Démarches portfolio en didactique des langues et des cultures – Enjeux de formation pour la recherche action. Cergy-Pontoise : CRTF.

Murphy-Lejeune, E. (2005). L'étudiant européen voyageur, un nouvel étranger. Paris : Didier.

Rivens Mompean, A. (2013). Le Centre de Ressources en Langues – Vers la modélisation du dispositif d'apprentissage. Villeneuve d'Ascq : Presses universitaires du Septentrion.

Salengros-Iguenane, I. (2010). "Français, francophones et non-francophones dans une grande école : convergences et divergences". Actes du 38ème congrès de l'Uplegess – "Enseignement des langues et cultures : comment former des acteurs responsables dans un monde sans frontières ?". http://didatic.net/article.php3?id_article=229

Salengros-Iguenane, I. (2013a). "Pertinence d'une approche culturelle appuyée sur Internet dans une grande école". Actes du colloque international du Diltec, groupe "Tâches et dispositifs" – "Apprendre les langues au 21ème siècle". http://www.diltec.upmc.fr/contributor/resources/download/diltec/Salengros.pdf

Salengros-Iguenane, I. (2013b). "Approche culturelle et écriture réflexive pour un public Lansad". Recherches en didactique des langues et des cultures – Les Cahiers de l'Acedle, vol. 10, n° 2. http://acedle.org/IMG/pdf/07_Salengros-Iguenane_RDLC_v10n2.pdf

Springer, C. (1996). La didactique des langues face aux défis de la formation des adultes. Paris : Ophrys.

Springer, C. (2009). "La dimension sociale dans le CECR – Pistes pour scénariser, évaluer et valoriser l'apprentissage collaboratif". In Rosen, É. (dir.). La perspective actionnelle et l'approche par les tâches en classe de langue. Le français dans le monde – Recherches et applications, n° 45. pp. 25-34. Disponible en ligne : https://muse.jhu.edu/journals/canadian_modern_language_review/v066/66.4.springer.pdf . DOI : 10.3138/cmlr.66.4.511

Tardif, J. (1998). Intégrer les technologies de l'information – Quel cadre pédagogique ? Paris : ESF.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence

Isabelle Salengros-Iguenane, « Internet pour une approche culturelle », Alsic [En ligne], Vol. 17 | 2014, mis en ligne le 17 juin 2014, Consulté le 19 septembre 2017. URL : http://alsic.revues.org/2733 ; DOI : 10.4000/alsic.2733

Haut de page

Auteur

Isabelle Salengros-Iguenane

Isabelle Salengros-Iguenane travaille sur l'intégration d'Internet comme support pour la pédagogie en classe de français langue étrangère et sur l'interculturel. Elle est en poste à l'école nationale des ponts et chaussées où elle poursuit ses recherches et enseigne la langue française.
Affiliation : École nationale des ponts et chaussées.
Courriel : isasalengros@hotmail.com
Adresse : École nationale des ponts et chaussées, 6 et 8 avenue Blaise Pascal, cité Descartes Champs-sur-Marne, 77455 Marne-La-Vallée Cedex 2, France.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

CC-by-nc-nd

Haut de page