Navigation – Plan du site
Séminaire Mines, université Paul Valéry, Alsic

Présentation du séminaire "Le numérique pour l'enseignement et l'apprentissage des langues pour non-spécialistes", 12 et 13 décembre 2013

Texte intégral

1. Cadre du séminaire

1L'équipe de la revue est chargée par la Mission numérique pour l'enseignement supérieur (Mines-DGESIP) d'organiser un séminaire intitulé "Le numérique pour l'enseignement et l'apprentissage des langues pour non-spécialistes" à l'université Paul Valéry Montpellier 3 sous la responsabilité de Cécile Poussard.
Nous remercions la Mines-DGESIP et les équipes de l'université Paul Valéry pour leur soutien.

2. Présentation générale

2Le séminaire se situe en continuité et complémentarité de celui de Besançon de juillet 2012. Il se focalise sur l'apprentissage des langues par les étudiants spécialistes d'autres disciplines dans l’enseignement supérieur. La maîtrise des langues est effectivement un enjeu majeur pour le supérieur et est affichée comme une des priorités du Ministère. Leur apprentissage s'appuie de plus en plus sur des dispositifs introduisant le recours au numérique, autre axe prioritaire pour la DGESIP. La mobilité accrue des étudiants, les carrières de plus en plus internationalisées auxquelles ils doivent se préparer rendent la maîtrise des langues indispensable et demandent des dispositifs de formation flexibles dans lesquels le numérique a d'évidence toute sa place. Le séminaire permettra de compléter le panorama des solutions déjà mises en place et approfondira les questions-clés qui se posent pour de futurs développements ambitieux. On s'y attachera à montrer que tout projet doit savoir situer à leur juste place les enjeux technologiques, didactiques et pédagogiques et prendre en compte les perspectives, les attentes et les questionnements légitimes des acteurs concernés. Au-delà de toute fascination techniciste, on essaiera d'y mettre en valeur le potentiel du numérique quand on l'introduit de manière responsable et réaliste dans les offres de formation.

3. Public cible

3Ce séminaire national s'adresse aux responsables de formation et de centres de langues et aux enseignants de langues.

4. La rubrique spéciale de la revue

4Elle sert à présenter les informations concernant le séminaire. Vous y trouverez également, les résumés des interventions, puis des textes et indications faisant suite au séminaire qui permettront d'élargir et compléter ce qui aura été traité pendant les deux jours.

5. Programme

5.1. Jeudi matin 12 décembre 2013, 9h-12h

59h-9h45 Accueil des participants
9h45-10h15 Ouverture : Université Montpellier 3, revue Alsic, MESR

610h15-10h45
Claude Bertrand – Le numérique au service de la formation : Mines-DGESIP

710h45-12h
Françoise Demaizière et Muriel Grosbois – Numérique et enseignement-apprentissage des langues aux non-spécialistes – Quand, comment, pourquoi ?
Le secteur Lansad est un lieu privilégié d'introduction du numérique pour l'enseignement des langues dans le supérieur en raison de la forte demande et des faibles moyens généralement disponibles. Il est le lieu où l'on peut le plus aisément lancer des innovations pédagogiques et des recherches didactiques car on n'y est pas étroitement contraint par des maquettes de diplômes préétablies par exemple. Les intervenants des sections "classiques" y sont plus facilement disposés à laisser la place à ces innovations. Il sera donc pris, pour cet exposé introductif du séminaire, comme repère pour répondre à un questionnement sur le quand, le comment et le pourquoi de l'introduction du numérique pour l'enseignement et l'apprentissage des langues dans le supérieur (bon nombre des remarques et réflexions pourront évidemment s'appliquer à d'autres niveaux d'enseignement).
Le panorama qui sera brossé permettra de présenter les différents exposés qui suivront en les situant dans le paysage général du séminaire et du domaine.

5.2. Jeudi après-midi, 14h-18h

814h-15h15
Elke Nissen – Les spécificités des formations hybrides en langues
Les formations hybrides, qui mettent à profit le numérique tout en maintenant une forte présence humaine, occupent à l'heure actuelle une place importante au sein de l'enseignement des langues dans le supérieur. Lors du séminaire "Le numérique au service des langues" en 2012 ont été montrés des exemples qui ont illustré la grande variabilité de ce type de formation. Les formations hybrides en langues ont néanmoins des spécificités communes, qui ont été analysées et mises en lumière à travers un certain nombre de recherches. C'est sur celles-ci que se focalisera notre présentation.

915h15-16h
Isabelle Salengros-Iguenane – Internet pour une approche culturelle
L'exposé s'appuiera sur une expérience menée depuis plusieurs années à l'école nationale des ponts et chaussées auprès d'étudiants étrangers suivant des cours de français pour mettre en valeur l'intérêt d'Internet (outil "classique" pour aborder les technologies) pour une approche culturelle. Nous présenterons pour cela un module ayant pour objectif d'aider ces étudiants à mieux s'adapter aux particularités culturelles de la communauté française de cette école. Nous présenterons quelques-unes des thématiques proposées (chansons françaises, actualités, cinéma) en insistant sur le choix des thèmes, des tâches à réaliser (recherche en ligne encadrée à partir de sites Internet à contenu culturel), des consignes, la sélection des sources, le mode d'accompagnement.

1016h-16h30 pause

1116h30-17h45
Annick Rivens Mompean – Les centres de langues : des dispositifs pluriels à un dispositif modélisé ?
Les centres de langues dans les universités françaises ont des modalités de fonctionnement peu normées et plurielles. Les publics sont très variables ; au sein même du secteur Lansad, les besoins vont de la langue généraliste de communication à la langue de spécialité. Les moyens offerts (structurels, financiers ou pédagogiques) ainsi que le type de ressources privilégiées le sont également, entre présence et distance, des ressources numériques au conseil individualisé…
Nous proposerons une modélisation du centre de langues, afin de faire émerger les éléments récurrents, essentiels et constitutifs de ce dispositif d'apprentissage. Cette modélisation nous permettra non seulement un regard historique sur l'évolution du CRL (lié à l'évolution du numérique aussi) mais également prospectif, afin de mieux appréhender les évolutions prévisibles, tant du point du fonctionnement interne du dispositif que de sa place dans l'institution.

5.3. Jeudi soir 18h30

12Apéritif dînatoire convivial.

5.4. Vendredi matin 13 décembre 2013

139h-10h15
Christian Ollivier et Katerina Zourou – Le web social : quelle(s) nouveauté(s) ?
Apparu il y a une dizaine d'années, le web social est une constellation d'outils et de technologies appuyées sur Internet dont les limites sont difficiles à cerner. L'activité des utilisateurs y est fondamentale dans la construction même de l'espace socio-numérique. Cette présentation proposera une définition des caractéristiques propres du web social comme espace créatif et dynamique. Seront ensuite proposés des exemples d'utilisation reliés à divers points d'entrée possibles.

1410h15-10h45 pause

1510h45-11h30
Eva Schaeffer-Lacroix – Utiliser les corpus avec des apprenants Lansad
Les corpus numériques ont longtemps été considérés comme des ressources dont l'usage nécessiterait un degré élevé d'expertise technique. S'ils sont maintenant largement utilisés par des linguistes, sociologues ou traducteurs, leur entrée dans le monde de l'enseignement-apprentissage des langues étrangères reste plus discrète. Toutefois, l'exploration de corpus à l'aide de concordanciers peut, entre autres, soutenir la réflexion sur la langue et la révision de la production écrite. En s'appuyant sur plusieurs expérimentations, l'exposé montrera le type de travail qui peut être fait avec des apprenants Lansad qui ont directement ou indirectement accès aux données d'un corpus. Les activités d'apprentissage et les outils d'exploration de corpus qui seront présentés montrent comment on peut réduire de façon suffisante l'obstacle que peut représenter la manipulation technique aussi bien pour les enseignants que les apprenants.

1611h30-12h15
Laurence Vincent-Durroux et Cécile Poussard – Conception et utilisation d'un logiciel pédagogique, l'exemple de Macao
Macao (modules d'aide à la compréhension de l'anglais oral) a été réalisé à l'université Paul Valéry, et est à disposition dans le cadre de l'université ouverte des humanités (UOH). Le produit vise à développer des connaissances sur plusieurs phénomènes de l'oral tels que l'homophonie, la proximité et l'assimilation.

5.5. Vendredi après-midi

1714h-15h15
Maud Ciekanski – Accompagner l'apprentissage des langues à l'heure du numérique : évolution des problématiques et diversité des pratiques.
La didactique des langues s'interroge sur la façon dont le numérique transforme les situations d'apprentissage, qu'il s'agisse des dispositifs, des ressources et de leurs modalités d'accès techniques et cognitives, du métier d'apprenant et des façons d'apprendre, et par conséquent la nature et les modalités de la relation formative. De fortes évolutions se sont dessinées, indiquant un changement de paradigme éducatif : du paradigme transmissif vers une compréhension plus constructiviste de l'apprentissage. On parle ainsi moins aujourd'hui de guidage que de tutorat, voire d'accompagnement dans les dispositifs appuyés sur le numérique.

18Lors du séminaire de Besançon, avaient été abordées deux figures de la relation formative, "le tutorat" pour le suivi en ligne et "le conseil" dans les centres de ressources. Nous poursuivrons la discussion en traitant plus particulièrement des finalités de la relation formative à l'heure du numérique. Quelle place accorder à la médiation humaine lorsque la médiatisation technologique des connaissances permet de créer de nouvelles formes d'accès au savoir, parfois même au-delà ou en dehors des institutions formatives ? Le métier d'enseignant a-t-il définitivement évolué de l'enseignant comme "expert" à l'enseignant comme "passeur" (Porcher, 1998) ? Comment aider les étudiants à relever le défi d'un accès pléthorique à des ressources plus diversifiées et moins contrôlées par les enseignants ? À partir d'exemples variés, nous chercherons ce qui constitue aujourd'hui le ou les pivot(s) de la relation didactique et de la relation pédagogique dans les dispositifs appuyés sur le numérique.

1915h15-15h45 pause

2015h45-16h30
Monica Masperi – Stratégies d'innovation en didactique des langues : l'exemple du projet Idefi Innovalangues
Cette communication se donne comme objectif de présenter et de questionner les options méthodologiques et technopédagogiques que le projet Idefi Innovalangues (initiatives d'excellence en formations innovantes, 2012-2018), porté par le service "Lansad" de l'université Grenoble 3, entend mettre en œuvre. L'exposé montrera l'intérêt de mettre sur pied des équipes ayant la capacité de produire de manière concertée et cohérente des dispositifs et des ressources en s'appuyant sur une recherche universitaire et en alliant des compétences en didactique des langues, en conduite de projet, en ingénierie, en conception et développement informatique. Notre réflexion portera plus particulièrement sur les démarches d'innovation impulsées au démarrage du projet, notamment dans les domaines de l'évaluation à visée formative et du traitement de la production orale.

2116h30-17h
Clôture de la session

6. Inscriptions

22Les inscriptions sont maintenant terminées. Vous pourrez retrouver les séances filmées sur Canal U d'ici quelques semaines ainsi que des textes faisant suite au séminaire dans notre volume 2014.

7. Contact

23Pour toute demande concernant le séminaire, contactez-nous à l'adresse suivante num.langues.univ.montp3@gmail.com

8. Le séminaire sur Facebook

24Venez échanger avec nous sur Facebook. Le séminaire s'appelle Numlangues.

9. Informations pratiques

25Le séminaire aura lieu à la salle des colloques n° 1, site Saint Charles, université Montpellier 3, rue du Professeur Serre, Montpellier.
Pour s'y rendre : ligne de tramway n°1, direction Mosson, arrêt Albert 1er.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence

« Présentation du séminaire "Le numérique pour l'enseignement et l'apprentissage des langues pour non-spécialistes", 12 et 13 décembre 2013 », Alsic [En ligne], Vol. 16 | 2013, mis en ligne le 28 février 2013, Consulté le 21 décembre 2014. URL : http://alsic.revues.org/2630

Haut de page

Droits d'auteur

CC-by-nc-nd

Haut de page