Navigation – Plan du site
Recherche
alsic_v07_08-rec2

Facteurs de développement de l'autonomie langagière en FLE / FLS

Factors leading to the development of language autonomy in French as a Second Language (FSL)
Claude Germain et Joan Netten
p. 55-69

Résumés

D'entrée de jeu, les auteurs posent un certain nombre de distinctions conceptuelles, notamment entre autonomie générale, autonomie d'apprentissage et autonomie langagière, en montrant que les définitions les plus courantes de l'autonomie s'appliquent en particulier aux apprenants adultes et conviennent peu à un public de jeunes apprenants d'une langue seconde ou étrangère. En deuxième lieu, ils s'interrogent sur le sens des relations entre apprentissage et autonomie en montrant que le développement de l'autonomie langagière passe par le développement de l'autonomie d'apprentissage et conduit à l'autonomie générale. Ensuite, ils exposent les grandes lignes d'un nouveau régime pédagogique qu'ils ont conçu et implanté en milieu scolaire canadien, le français intensif. Puis, les auteurs s'attardent sur trois facteurs qui, au sein de ce régime pédagogique, permettent d'assurer le développement d'une autonomie langagière : un programme d'études centré sur les intérêts de l'élève, des stratégies d'enseignement axées sur l'interaction et la communication authentique, et un nombre minimal d'heures intensives. Enfin, ils examinent le rôle et la place des technologies dans le développement de l'autonomie langagière, en remettant en cause quelques présupposés actuels sous-jacents à l'utilisation des technologies.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence

Claude Germain et Joan Netten, « Facteurs de développement de l'autonomie langagière en FLE / FLS », Alsic [En ligne], Vol. 7 | 2004, document alsic_v07_08-rec2, mis en ligne le 15 décembre 2004, Consulté le 19 octobre 2017. URL : http://alsic.revues.org/2280 ; DOI : 10.4000/alsic.2280

Haut de page

Auteurs

Claude Germain

Claude GERMAIN est professeur titulaire au département de linguistique et de didactique des langues à l'Université du Québec à Montréal (UQAM), il est l'auteur de quelques ouvrages et articles dans le domaine de la didactique des langues. Avec sa collègue Mme Joan Netten, il travaille au développement des fondements théoriques et à l'implantation en milieu scolaire canadien d'un nouveau type de régime pédagogique en français langue seconde : le français intensif.

Joan Netten

Joan NETTEN est professeure émérite à Memorial University of Newfoundland, directrice du projet de recherche sur le français intensif au Canada. Elle est également vice-présidente du Bureau de direction de la Revue canadienne des langues vivantes et membre du comité exécutif du Français pour l'avenir. Récemment, elle a été reçue membre de l'Ordre du Canada pour ses recherches sur l'apprentissage / enseignement du français et son implication dans ce domaine.

Haut de page

Droits d'auteur

CC-by-nc-nd

Haut de page