Navigation – Plan du site
Recherche
alsic_n11-rec1

La distance en formation aux langues par visioconférence : dimensions, mesures, conséquences

Distance in Language Training via Videoconferencing: Dimensions, Evaluation, and Consequences
Pascal Marquet et Elke Nissen
p. 3-19

Résumés

Nous comparons deux situations de formation en anglais, l'une présentielle et l'autre par visioconférence, à l'aide d'une série d'indicateurs tirés de la littérature mais rarement réunis dans une seule et même étude. Sur un corpus de 18 enregistrements vidéoscopiques de séquences de formation individuelles (9 en situation présentielle vs 9 en visioconférence), nous avons analysé la nature des échanges verbaux, mais aussi relevé et dénombré de nombreux indices gestuels, tantôt caractéristiques de l'implication du sujet dans la relation pédagogique, tantôt révélateurs de son habileté à manipuler le dispositif technique, le tout doublé d'un questionnaire adressé à l'apprenant. Si certaines différences significatives sont conformes à d'autres travaux du même type, il apparaît que des variables pourtant connues comme discriminatrices de ces deux situations ne le sont pas ou révèlent des tendances inverses à celles attendues. Plus largement, la nature des contrastes que nous avons observés renvoie à la manière d'appréhender la mesure de la distance et à la connaissance que nous avons de son influence sur l'apprentissage d'une langue vivante étrangère. Nous proposons alors de considérer la distance davantage comme un paramètre contextuel plutôt que comme une caractéristique déterminée par la situation.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence

Pascal Marquet et Elke Nissen, « La distance en formation aux langues par visioconférence : dimensions, mesures, conséquences », Alsic [En ligne], Vol. 6, n°2 | 2003, document alsic_n11-rec1, mis en ligne le 15 décembre 2003, Consulté le 29 mars 2017. URL : http://alsic.revues.org/2205 ; DOI : 10.4000/alsic.2205

Haut de page

Auteurs

Pascal Marquet

Pascal MARQUET est maître de conférences en sciences de l'éducation. Ses travaux portent depuis 15 ans sur la modélisation des usages des TIC à des fins d'acquisition de connaissances. Il s'intéresse en particulier aux changements de comportements de l'enseignant et de l'apprenant dans les situations d'enseignement / apprentissage médiatisées.

Elke Nissen

Elke NISSEN est doctorante en sciences de l’éducation. Elle étudie les effets des modalités de l’interaction sur l’apprentissage, dans la formation à distance en langues vivantes. C’est dans le cadre de ces travaux qu’elle a dirigé la conception du dispositif de formation en langues par Internet, Babbelnet (http://u2.u-strasbg.fr/spiral/babbelnet ).

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

CC-by-nc-nd

Haut de page