Navigation – Plan du site
Recherche
alsic_n02-rec2

La lecture de l’énigme

Reading enigmas: from SF novel to hyperfiction
Christian Vandendorpe
p. 115-132

Résumés

L’activité de lecture mobilise trois grands types d’opérations cognitives - concaténation, rappel et sélection tabulaire - qui jouent à des degrés divers selon les types de textes et la culture du lecteur. Posant comme moteur de base de la lecture le désir de déchiffrer une énigme, ce texte dresse un parallèle entre les opérations impliquées par la lecture d’un roman de SF, en l’occurrence Tyranaël d’Élisabeth Vonarburg, et celles que met en ouvre Riven, hypermédia fictionnel. Au-delà des différences au plan de la nature et du fonctionnement des signes impliqués, classifiés selon la trichotomie de Peirce, il apparaît que Riven peut être considéré comme un pseudo-texte, car sa lecture exige des activités de concaténation, de rappel et de sélection. Sur un plan transversal, cette lecture met plus précisément en jeu des habiletés d’observation, de déduction, d’abduction et de résolution de problème. Par ailleurs, tout en s’adressant à des publics très semblables, l’hypermédia et le roman ne font pas une même place aux activités de représentation, et les personnages n’y ont pas la même importance et n’y jouent pas le même rôle. La lecture de Riven se caractérise aussi par une hybridation généralisée des signes visuels avec des documents textuels de tout ordre, qui aident au déchiffrement des énigmes et qui en prolongent l’expérience sur la Toile.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence

Christian Vandendorpe, « La lecture de l’énigme », Alsic [En ligne], Vol. 1, n° 2 | 1998, document alsic_n02-rec2, mis en ligne le 15 décembre 1998, Consulté le 29 juin 2017. URL : http://alsic.revues.org/1505 ; DOI : 10.4000/alsic.1505

Haut de page

Auteur

Christian Vandendorpe

Professeur au département des Lettres françaises de l'Université d'Ottawa et directeur du Centre d'écriture de la Faculté des arts. Ses champs de recherche touchent à la théorie de la lecture et à la didactique de l'écrit, ainsi qu'à la rhétorique et aux apports de la sémiotique et des sciences cognitives. Interpellé par l'avènement de l'hypertexte, il travaille depuis plusieurs années sur les métamorphoses de la lecture en relation avec le support textuel, et l'impact de celui-ci sur l'organisation du texte. Il est aussi l'auteur de divers outils informatisés, notamment Communication écrite, une grammaire fondamentale et textuelle interactive (Montréal : Logidisque, 1995 et 1997).

Haut de page

Droits d'auteur

CC-by-nc-nd

Haut de page