Navigation – Plan du site

L'évaluation scientifique des revues de linguistique et didactique

Texte intégral

1Maguy Pothier
Laboratoire de recherche sur le langage
Maison de la recherche
4, rue Ledru
63057 Clermont-Ferrand cedex 1

2A l’attention de Jacques Dubucs
ESF (Core Group)
Cognitive Science, Philosophy of science, Paris, France

3Clermont-Ferrand, le 5 mai 2006

4Cher collègue,

5Le Comité Scientifique de la revue Alsic (Apprentissage des Langues et systèmes d'information et de Communication) composé de 45 personnes issues d'universités de 9 pays différents, s'est ému de constater que la partie française de l' European Reference Index for the Humanities (ERIH) n'avait pas pris en compte cette revue dans sa sélection. Alsic, revue en ligne fondée en 1998 par des enseignants chercheurs d'horizons différents ayant en commun un intérêt pour l'apprentissage des langues et l'usage des technologies de l'information et de la communication, appartient à un champ spécifique de la linguistique appliquée diversement dénommé suivant les pays et les traditions : "computer-assisted language learning" (CALL) en anglais, "apprentissages des langues assisté par ordinateur" (ALAO) ou encore "apprentissage des langues et TIC".

6Le travail des experts européens a retenu, dans sa phase exploratoire, les principales revues de recherche de ce domaine, à savoir ReCALL, Call (Computer-assisted language learning) en les classant au rang B, ainsi que la revue étasunienne (LLTJ) Language Learning & Technology (classée au rang C), sans que soit un instant considérée la revue Alsic. Or, il se trouve que nous avons des liens très proches avec ces revues consoeurs, que nous partageons plusieurs membres de nos comités scientifiques et que nous avons organisé des événements internationaux en commun. Nos procédures de relectures sont de même niveau et nous partageons souvent les mêmes experts. Par ailleurs, Alsic est reconnue dans le milieu international à des niveaux comparables aux autres, et elle est référencée dans la base de données MLA International Bibliography.. Il serait donc extrêmement préjudiciable pour la recherche francophone qu'une revue comme Alsic soit ignorée en France alors qu'elle a une réputation internationale bien établie et que sa thématique de recherche a été prise en compte dans les autres pays européens. Dans la mesure où l'ESF affiche une politique d'ouverture à l'égard des travaux européens de qualité rédigés dans différentes langues, il serait dommage de ne pas l'appliquer dans ce cas et de ne pas réagir aux biais de certains index comme le AHCI (Kiefer et al., 2004 : 8). Nous pensons en effet que le jeu scientifique ne s'est pas appliqué correctement du côté français.

  • Comme le reconnaissent eux-mêmes les auteurs de l'expertise de la linguistique en France "la liste des périodiques de linguistique repose sur une enquête bibliométrique de moindre ampleur que celle [...] pour les autres disciplines de sciences humaines et sociales", enquête menée "pendant l'été 2000". Les auteurs ajoutent "le corpus de l'enquête initiale fait que certains domaines de la linguistique s'y trouvent sous-représentées". (SHS, 2004 : 63-64). Notre domaine de recherche a donc été exclu du corpus.

  • Cette exclusion vient renforcer celle qu'a eu à subir la revue Alsic de la part de l'organisme "CNRS périodiques", récemment dissous, mais dont les critères de sélection pour un soutien aux revues ont joué un rôle non négligeable dans les choix de revues à examiner. En effet, du fait que notre revue est en accès libre (open access) cet organisme a jugé que nos dossiers de demande d'expertise n'étaient pas recevables, car nous ne nous inscrivions pas dans le modèle économique "lecteur-payeur" (dossiers déposés en 2001 et 2002).

7Comme vous le savez, les directions de recherche françaises (accord de Berlin, 2003) et plus récemment encore celle de l'Union Européenne ont pris position en faveur de la diffusion en accès libre des résultats de la recherche, permettant ainsi, en particulier, aux revues open access d'être jugées sur le plan scientifique et non plus sur celui des modèles économiques. Le fait que la revue survive en accès libre témoigne de l'engagement des chercheurs francophones dans le développement du champ de l'apprentissage des langues assisté par ordinateur.

8L'ESF dans l'œuvre pionnière qui est la sienne se doit donc de veiller à ce que la sélection scientifique garde bien cette ouverture d'esprit et toute son indépendance par rapport aux groupes de pressions des éditeurs commerciaux.

9Or, si la situation actuelle se confirmait, cela donnerait dans notre domaine :

  • Recall est éditée par Cambridge University Press (depuis 2000), CALL par Taylor & Francis; toutes deux sont classées rang B

  • LLTJ, qui est une revue en open access unanimement reconnue de toute première qualité dans notre milieu international (Chanier, 2004 : 40) est classée rang C

  • Alsic revue open access de langue française n'a même pas été considérée.

10Cela pose quelques questions :

  • des revues électroniques en accès libre ont-elles été évaluées et classées ?

  • si oui, pourquoi Alsic a-t-elle été négligée ?

11Conscients du grand effort nécessaire à la mise en place de cet instrument de première importance, tant pour l'information scientifique et technique européenne que pour la mise en valeur de la qualité de sa recherche, nous avons pour objectif d'attirer votre attention sur des dysfonctionnements touchant notre domaine. Nous sollicitons pour les contrecarrer que notre revue puisse être l'objet d'une véritable évaluation scientifique qui lui permettra de trouver sa place aux milieux des autres.

12En vous remerciant à l'avance de l'attention portée à notre demande, nous vous prions de recevoir, cher collègue, l'expression de nos salutations distinguées.

  • Maguy Pothier (pour l’ensemble du Comité scientifique d’Alsic)

  • Demaizière Françoise, université Paris 6, FR, rédactrice en chef de la revue Alsic

  • Pothier Maguy, université Clermont 2, FR, rédactrice en chef adjointe

  • Springer Claude, université Marc Bloch Strasbourg, FR, directeur de publication

  • Chanier Thierry, université Franche-Comté, FR, co-créateur de la revue, premier rédacteur en chef, membre editorial board de LLTJ et Academic Advisory Panel de ReCALL

  • Blin Françoise, Dublin City University, IE, éditrice de la rubrique Pratique et recherche, membre du Academic Advisory Panel de ReCALL

  • Anne-Laure Foucher, université Clermont 2, éditrice de la rubrique Analyse de livres

  • Poussard Cécile, université Montpellier 3, FR, éditrice de la rubrique Analyse de logiciels

  • Nicolas Guichon, université Lyon 2, responsable de la rubrique "Points de vues, échanges"

  • Emmanuelle Duchiron, co-responsable de la rubrique "Toilthèque"

  • Elke Nissen, université Grenoble 3, co-responsable de la rubrique "Toilthèque"

  • Rézeau Joseph, université Rennes 2, FR, responsable de la prospective de la revue Alsic

  • Delphine Renié, Institut canadien du service extérieur (ICSE) / Canadian Foreign Service Institute (CFSI)

  • Cazade Alain, université Paris 9 Dauphine, FR, président de RANACLES

  • Depover Christian, Université de Mons-Hainaut, BE

  • Fischer Robert, Texas Sate University, USA, rédacteur en chef de Calico

  • Marie-Madeleine Kenning,, University of East Anglia

  • Kern Richard, University of California, USA

  • Lamy Marie-Noëlle, Open University, GB, membre du Academic Advisory Panel de ReCALL

  • Laurier Michel, université de Montréal, CA

  • Mangenot François, université Grenoble 3, FR

  • Narcy Jean-Paul, université Paris 3, FR

  • Paramskas Dana, University of Guelph, Ontario, CA

  • Portine Henri, université Bordeaux 3, FR

  • Sabatier Paul, Laboratoire d'informatique de Marseille, CNRS, FR

  • Véronique Daniel, université Paris 3, FR

Haut de page

Références

Les liens externes étaient valides à la date de publication.

Bibliographie

Chanier, T. (2004). Archives ouvertes et publication scientifique. Comment mettre en place l'accès libre aux résultats de la recherche ?. L'Harmattan : Paris.

Kiefer, F. Mustajoki, A., Peyraube, A. & Vestergaard, E. (2004). "Building a European Citation Index in the Humanities". In (SHS, 2004). Pp. 8-10

SHS (2004). Les revues en sciences humaines et sociales, Lettre du département des sciences de l'Homme et de la Société, 69, mai. CNRS : Paris

Haut de page

Pour citer cet article

Référence

« L'évaluation scientifique des revues de linguistique et didactique », Alsic [En ligne], Archives, mis en ligne le 09 juin 2006, Consulté le 22 novembre 2017. URL : http://alsic.revues.org/1210

Haut de page

Droits d'auteur

CC-by-nc-nd

Haut de page